Toronto, Ontario – 17 janvier 2019 – PowerOre Inc. («Power Ore» ou la «société»)

(TSX.V: PORE) a le plaisir d’annoncer que ses résultats ont été compilés et validés avec succès  à partir de 85 trous forés par Explorateur Innovateurs de Québec Inc. («ExIn» ) sur Opemiska  Propriété («Opemiska») pour un total de 4 075 mètres des programmes de forage précédents entre 2006 et 2016.

 

Un total de quatre phases de forage ont été entreprises sur Opemiska, chacune d’elles ayant une objectifs qui ont été pour la plupart réalisés. Dans ce communiqué de presse, Power Ore ne publie que les  première phase de forage au diamant complétée par ExIn et consistant en 52 trous situés près de la surface dans cinq  groupes distincts. Les forages visaient à intersecter les piliers de surfaces à faible profondeur de plusieurs veines qui ont été minés sous terre. Comme ExIn est une société privée, les trous de forage décrits ci-dessous n’ont jamais été circulées dans le domaine public.

 

Les intersections notables des forages de 2010 comprennent:

  • 9,0% d’équivalent cuivre (*), avec 8,2% de cuivre et 1,12 g / t d’or sur un trou de 7,5 mètres OP-2010-19
  • 2,5% équivalent de cuivre, avec 0,66% de cuivre et 2,59 g / t d’or sur 24,0 mètres de trou OP-2010-12
  • 1,0% d’équivalent-cuivre, avec 0,70% de cuivre, 0,42 g / t d’or et 5,1 g / t d’argent sur 78,0 mètres dans le trou OP-2010-03

 

 Les intersections notables des forages de 2006 incluent:

  • 6,2% d’équivalent cuivre, avec 4,5% de cuivre, 2,03 g / t d’or et 24,6 g / t d’argent sur 10,4 mètres dans le trou OP-151
  • 4,8% d’équivalent cuivre, avec 3,9% de cuivre, 0,93 g / t d’or et 27,8 g / t d’argent sur 10,2 mètres dans le trou OP-138
  • 4,3% d’équivalent cuivre, avec 3,7% de cuivre, 0,63 g / t d’or et 18,8 g / t d’argent sur 9,3 mètres dans le trou OP-140
  • 8,3% d’équivalent cuivre, dont 6,7% de cuivre, 1,51 g / t d’or et 64,3 g / t d’argent sur 3,7 mètres dans le trou OP-152

 

* La teneur en équivalents de cuivre («Cu Eq.»), y compris l’or et l’argent, calculée sur la base d’une récupération à 100%, est calculée à l’aide de l’équation suivante:  Cu Eq.  = [(Prix Cu% / 20 / Cu) + (prix Au x prix Au) + (prix Ag x prix Ag)] / (20 prix Cu x 34,2857 g / t).  Nous avons utilisé Cu, Au  et prix ag de 2,65 USD, 1 274 USD et 15,74 USD, respectivement.

 

 

«Nous sommes très heureux d’annoncer ces résultats qui constituent une information inédite pour le marché.  Ils nous fournissent un excellent contexte sur la minéralisation en cuivre et en or à Opemiska et mettent en évidence des quantités importantes de cuivre de haute qualité à faible profondeur.  Ce qui est en ligne avec notre évaluation du potentiel de réinterpréter la mine souterraine historique dans un scénario à ciel ouvert. Cette validation initiale et la divulgation de ces intersections de forage sont vitales pour comprendre non seulement la magnitude des données en notre possession pour Opemiska qui peuvent être validé et utilisé, mais donne également un aperçu de ce à quoi nous pouvons nous attendre en termes de valeurs et de continuité de la minéralisation, y compris de nombreuses intersections de cuivre à haute teneur de plus de 10 mètres de longueur », a déclaré Stephen Stewart, PDG de Power Ore.

 

Tableau 1) Résultats de la compilation de trous de forage pour les 52 trous de forage au diamant de la phase un

Figure 1) Carte de localisation des trous de forage et des résultats de la phase 1

 

Détail de la campagne de forage 2006 d’Opemiska et de ses résultats

Les trous de 2006 ont vérifié la teneur et la largeur des trous originaux forés depuis la surface bien que les trous ne puissent pas être considérés comme de vrais trous jumelés à des fins de validation puisque les collets d’origine n’ont pas pu être localisés sur le terrain.  La figure 1 montre tous les collets de trous selon l’année de forage.  Le tableau 1 répertorie tous les résultats de la compilation des trous de forage de la phase une. Les trous ont été forés dans diverses directions et par là même, les largeurs réelles de la minéralisation sont difficiles à déterminer, mais probablement compris entre 50 et 70% de la longueur des intersections. Les forages de 2006 ont confirmé que, à l’exception du trou béant à l’extrémité ouest de la veine n ° 3, les piliers sont toujours présents et des travaux sont en cours pour cartographier avec précision la limite inférieure des piliers de surfaces à partir des sections verticales et longitudinales des mines historiques afin d’être inclus dans toute estimation de ressource minérale future.  Les objectifs indiqués dans le communiqué de presse de la société du 12 décembre 2018 du l’acquisition d’Opemiska, disponible sur le site Web de la société et sur www.sedar.ca, comprenait un potentiel minéralisé de surface estimé par RPA contenant entre 16 et 33 millions de tonnes courtes (14,5 et 30 millions de tonnes métriques), titrant 1,0% à 1,4% de cuivre et 0,012 à 0,020 oz / tonne d’or (0,41 et 0,69 g / t d’or) pour Springer et un potentiel supplémentaire à Perry compris entre 0,5 et 1,4 million tonnes courtes (0,4 et 1,3 million de tonnes métriques) entre 1,0 et 1,5% de cuivre.  De plus, RPA a définit à Perry, une cible souterraine potentielle comprise entre 3 et 11 millions de tonnes courtes (2,7 et 10 millions de tonnes métriques) titrant entre 1,5 et 2,5% de cuivre.  Voir la déclaration QP concernant les cibles d’exploration.

 

Détail de la campagne de forage 2010 d’Opemiska et de ses résultats

Le programme de forage au diamant de 2010 était principalement axé sur la vérification de la projection en surface de zones minéralisées connues afin de tester la présence des piliers de surface et pour tester quatre anomalies de polarisation provoquées détecté par un levé de 2010. La dernière intersection (OP-2010-03) provient d’un trou foré immédiatement au sud du trou béant et a confirmé que la paroi rocheuse au voisinage des veines est passablement minéralisée.  Il faut aussi mentionner que les forages sur les cible de polarisation provoquée ont principalement recoupé des zones de pyrite aurifère qui n’étaient pas vraiment prises en compte dans les travaux historiques de la mine.

 

Résultats de la compilation et de la validation des données de trous de forage précédents, achevés par Falconbridge

Les données historiques sur les projets de Falconbridge disponibles pour la société comprennent plus de 14 000 trous de forage au diamant s’étendant à plus de 850 000 mètres de sondages de surface et souterrains avec plus de 350 000 analyses de l’ancienne mine et plus de deux mille plans niveaux et des sections verticales et longitudinales des opérations minières Springer et Perry, ainsi que de nombreux rapports opérationnels et des notes administratives et techniques. «Nous sommes en train de valider les versions numériques des résultats et un échantillonnage aléatoire de les résultats de l’analyse montrent très peu d’erreurs de frappe dans la base de données, a déclaré Charles Beaudry (P.Geo. et. géo), directeur et vice-président Exploration de Powerore Inc. et personne qualifiée pour cette nouvelle libération.  La numérisation des travaux souterrains est en cours avec un accent mis sur la cartographie en 3D du contour précis de tous les chantiers et tunnels d’accès ainsi que les piliers de surfaces.  Ce travail sera terminé dans quelques semaines.”

 

À propos du complexe de la mine de cuivre Opemiska

Le complexe Opemiska Copper est situé à proximité de la ville de Chapais, au Québec, dans la région de Chibougamau.  Opemiska fait également partie de la ceinture de roches vertes de l’Abitibi et du Nord du Plan Nord de la province de Québec qui promeut et finance les infrastructures et développement de projets de ressources naturelles.  Le projet comprend 11 claims miniers et couvre l’ancien producteur de mines Springer & Perry qui appartenait à Falconbridge et qui en assurait l’exploitation. Le projet dispose d’excellentes infrastructures en place, notamment une centrale électrique et un accès direct à l’autoroute 113 et la voie ferrée du Canadien National. Opemiska était exploitée par Falconbridge en tant qu’exploitation minière souterraine à haute teneur et en production depuis plus de 35 ans avant l’acquisition de la propriété par Ex-In en 1993.

 

Cliquez ici pour la présentation PowerPoint du complexe de la mine de cuivre Opemiska

 

Cliquez ici pour voir une carte du projet Opemiska

 

 

Déclaration QP et note sur les cibles d’exploration

 

Les informations techniques contenues dans ce communiqué de presse ont été examinées et approuvées par  Charles Beaudry, géologue et géo., Directeur et vice-président exploration de Power Ore, qui est une personne qualifiée au sens du “Règlement 43-101 sur l’information à fournir pour les projets miniers. “Le tonnage et la teneur potentiels de ces cibles d’exploration sont conceptuels dans la nature.  L’exploration n’a pas été suffisante pour les définir comme ressources minérales et il est on ne sait pas si d’autres travaux d’exploration auront pour résultat que les cibles seront délimitées comme des ressources minérales. Power Ore conseille à personne de considérer ces cibles comme des ressources minérales;  toutefois  l’objectif de la société est de définir d’abord les ressources minérales, puis de travailler à la  activités d’ingénierie pour définir toute viabilité économique du projet Opemiska Copper.  Les  cibles d’exploration définies sur les anciennes mines Springer et Perry reposent sur des milliers de trous qui ont été forés pendant la période minière des deux mines, dont beaucoup ont été forés à partir de souterrain et pour lequel il n’ya plus de noyau à ré-échantillonner ou à connecter confirmé.  En ce qui concerne les résultats du forage ExIn, nous avons tous les tests originaux certificats et nous avons passé en revue tous les résultats de CQ disponibles, y compris les normes, les blancs et les doublons.  Cependant, il convient de noter que les résultats de 2006 ne comprenaient que des analyses les doublons.  Par ailleurs, toutes les pâtes et rejets de tous les forages ExIn sont disponibles en tant que ainsi que tout le noyau et nous prévoyons de ré-échantillonner les pâtes avec des protocoles QAQC rigoureux afin pour pouvoir utiliser ces résultats de forage dans toute estimation future des ressources.

 

 

Pour plus d’information et des mises à jour à propos de Power Ore, veuillez visiter : www.powerore.com

 

Et suivez-nous sur Twitter @PowerOre

Pour parler directement à un représentant de la Société, veuillez communiquer avec :

 

Stephen Stewart, chef de la direction

Téléphone : 416.644.1571

Courriel : sstewart@powerore.com

www.powerore.com

 

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’acceptent aucun responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué. Certains renseignements dans ce communiqué peuvent contenir des énoncés prospectifs. Ces renseignements sont basés sur les attentes actuelles, lesquelles sont assujetties à d’importants risques et incertitudes difficiles à prévoir. Les résultats réels pourraient être sensiblement différents des résultats suggérés dans les énoncés prospectifs. Power Ore est le nom commercial de PowerOre Inc. PowerOre Inc. n’assume aucune obligation d’actualiser les énoncés prospectifs, ni d’actualiser les raisons pour lesquelles les résultats réels pourraient être sensiblement différents de ceux reflétés dans les énoncés prospectifs, sauf si requis par les lois en valeurs mobilières applicables à PowerOre Inc. De plus amples détails sur les risques et les incertitudes sont présentés dans les documents déposés par PowerOre Inc. auprès des autorités canadiennes de règlementation en valeurs mobilières, lesquels sont disponibles sous le profil de PowerOre Inc. à l’adresse : www.sedar.com.